Porte E38 Terminal 2

Auteur : Christian.

Ce moment devait arrivée. Parti de Dakar hier dans la soirée, après que Malik ait fait son pitch Final, je suis le premier de l’équipe d’étudiants français à rentrer chez moi. A l’heure ou j’écris ses lignes, je suis à Charles De Gaulle Terminal 2, porte E38.. J’attend un Avion pour Los Angeles puis Papeete (la ou j’habite). Porte E37, juste à coté, l’AF718 embarque pour Dakar…

Et si je repartais ? De nouveau à Dakar, de nouveau à Sacré Coeur 3 pour revoir des amis,ceux qui m’ont fait découvrir leurs projets fous, leurs visions et  leurs “chebouyep” assis dans leur salon.

Et si je repartais un jour pour revoir vivre ses entrepreneurs & étudiants d’un nouveau genre, écouter les sons Mbalar et m’émerveiller de tous ces petits rien si différents la bas ? Un jour surement…

En attendant  il y’a internet et ce Blog. Un  lieu d’échange sans visa pour montrer au monde ces belles histoires :  Des histoires qui ne passent pas au 20 heures, des histoires secrètes, comme des spots de surf cachés que j’ai pris plaisir à découvrir avec vous, planche et business plans sous le bras.

Merci pour tout.

Rendez vous ici, dès demain pour la publication de nouvelles interviews et pour continuer à suivre les projets.

August 24, 2009 at 7:18 pm 2 comments

Dernière ligne droite !

Auteur : Anne-Laure

Et voilà, la dernière semaine de travail intensif vient de s’ouvrir pour les trinômes… 1 mois c’est décidément une période trop courte pour pouvoir réaliser un business plan entièrement. Cependant, si l’on fait le bilan, se remémorant chaque instant (culture musicale..), le projet d’Amadou a considérablement évolué en 3 semaines.

Après l’analyse de la demande, nous sommes arrivés à la conclusion que la demande pour du prêt  à porter made in Sénégal existait, mais qu’elle était difficile à évaluer, notamment dans le contexte de crise économique actuelle. L’orientation importante a donc été de chercher une solution pour qu’Amadou puisse lancer sa boutique, mais en prenant le minimum de risque commercial.. d’où l’idée.. d’un lancement progressif en cherchant à s’auto financer au maximum.

Amadou va donc dans un premier temps commencer à produire et exposer ses produits de prêt à  porter dans son showroom existant (cf photos), et dans un réseau de boutiques partenaires. Des outils de communication seront élaborés, notamment un site internet vitrine, de façon à lancer la marque en prêt à porter.

Parallèlement, afin d’exercer une activité génératrice de capitaux, Amadou va se concentrer sur le marché des uniformes, marché sans aucun risque commercial, puisque les vêtements ne sont confectionnés que sur commande. Ce marché sera donc la vache à lait de l’activité, permettant de financer en grande partie à terme l’ouverture de la boutique.

Au delà du business model, nous avons également pu élaborer un mode d’organisation innovant, au niveau de la relation avec les salariés. Au niveau des salariés, Amadou a décidé d’organiser annuellement un concours du meilleur apprenti qu’il aura accueilli dans son atelier au cours de l’année. L’objectif est de permettre à chaque apprenti d’exprimer et de développer son style personnel, et de permettre au meilleur d’entre eux de présenter sa création lors d’un défilé. Les apprentis auront donc un temps limité pour réaliser un croquis de tenue, puis les 5 meilleurs pourront le réaliser et le présenter devant un jury de professionnels. Ce mode d’organisation permet de donner une chance à chaque talent de s’exprimer, et d’établir une relation durable de confiance fondée sur la solidarité au sein du secteur.

Maintenant le business model défini, cette semaine, nous allons rentrer dans le plan opérationnel (calendrier des étapes à suivre dans les 3 années à venir), et dans les prévisions financières… affaire à suivre, le bout du tunnel est encore loin! =)

Ci dessous un des défilés qu’amadou à pu réaliser =)



August 21, 2009 at 5:47 pm 1 comment

Voyage au bout de la Téranga

Le week-end passé, Christian et moi avons découvert la Téranga dans toute son étendue. La Téranga, c’est l’hospitalité ici et le surnom du Sénégal, c’est le pays de la Téranga. Christian et moi avons donc accompagné Antoine, mon entrepreneur qui confectionne des chaussures, à Mont-Rolland où il a célébré l’Assomption au sein de sa famille. Il s’agit d’un haut-lieu pour les Catholiques du Sénégal puisque la Vierge Marie y a fait une apparition, et le 15 août donne lieu aux grands rassemblements familiaux.

Le week-end a commencé le vendredi, à vrai dire. En route pour Thiès, 70 km parcourus en 3h et dans 4 véhicules différents. Antoine connaissait du monde dans chaque véhicule, évidemment, puisque la plupart étaient des Dakarois venant se ressourcer au Mont-Rolland auprès de leur famille.

Continue Reading August 19, 2009 at 11:44 am Leave a comment

Voute nubienne

Auteur NDAO BARA

Alors une petite présentation du projet de Moussa Diouf sur lequel  je travaille avec TIBOR ASBOTH (Essec) depuis trois semaines. Il sagit d’un projet de construction de maisons en terre sans utilisation ni de fer ni de bois et sans coffrage et à travers toutes les techniques vernaculaires. Ces constructions coûtent 2 à 3 fois moins chers que les autres types de constructions et peuvent durer 50ans. A travers ce projet, nous voulons offrir la chance à tout le monde d’avoir une maison économiquement, esthétiquement et écologiquement décente tout en offrant aux jeunes des formations qui leurs permettront de pouvoir gagner leur vie avec leurs propres moyens. Ensemble construisons un monde sans soucis!!!!!!!

Moussa est partenaire terrain de l’organisation Lavoutenubienne.org

August 17, 2009 at 4:55 pm Leave a comment

Le Baobab

Auteur : Laurine

Petit rappel concernant le projet de Roger, sur lequel Abdoul Aziz et moi-même travaillons depuis maintenant 3 semaines. Roger souhaite développer des logiciels de gestion des écoles qui soient simples et abordables à destination des écoles les plus modestes. Il souhaite également distribuer des supports audiovisuels de formation à l’informatique aux enfants Sénégalais.

Cette semaine, Aziz et moi avions pour objectif d’évaluer la demande en logiciels de gestion en allant dans les écoles pour constater sur place comment les directeurs collectent et gardent les données sur les élèves et s’ils pouvaient être intéressés par un produit tel que le proposera bientôt Roger…

Deux constats se sont vite imposés :

– Dur de rencontrer les directeurs pendant les vacances scolaires

– Dur de contacter les écoles par téléphone car les données du Ministère sont anciennes et la plupart des numéros ne sont plus attribués (les lignes téléphoniques sont coupées quand les factures ne sont pas payées puis rouvertes avec un autre numéro).

Nous ne nous décourageons pas et nous rendons dans le quartier des Parcelles Assainies de Dakar. A l’école préscolaire et élémentaire Le Baobab, nous sommes accueillis par un vieux monsieur à l’apparence froide mais qui se révèlera être l’une des personnes les plus inspirante et touchante que j’ai pu rencontrer…(lire la suite

Continue Reading August 13, 2009 at 5:42 pm 1 comment

Une Social Business Venture pour nos entrepreneurs ?

Auteur : Christian

Pourquoi pas nous dit Kelly Michel fondatrice de la fondation Artemisia.  Cette dernière malgré son emplois du temps chargé nous a fait le plaisir de nous partager son histoire et surtout ce que réalise en ce moment avec sa fondation pour structurer l’industrie du Social Business.

Kelly est intervenue depuis Sao Paulo (merci skype ) ou elle essaye de mettre en place un cluster pour le social Business comme peut l’etre la silicon valley pour les hautes technologies ! Les mots clés de cet atelier ? Créer du sens, innovation, social business…nouvelles aspirations de la Génération Y ?

( une présentation powerpoint qui commence par une citation d’einstein s’annonce toujours bien !😉

Fondation Artemisia International

August 13, 2009 at 4:42 pm Leave a comment

Weekend sur les îles

Auteurs : Laurine et Gabrielle

Samedi dernier, direction Ngor, pour une après midi de détente. Au programme  baignade sur une plage surpeuplée et méditation les yeux rivés sur l’horizon, les cheveux dans le vent, écoutant le bruit des vagues se brisant sur les falaises. La journée s’achève une petite douche de pluie, un jus de mangue dans un bar et un retour nocturne à bord d’une pirogue surpeuplée.

Le lendemain, départ pour Gorée. Après une attente d’une heure sous un soleil de plomb, nous apercevons enfin la fameuse île : même programme que la veille, relevé par une visite de la maison des esclaves et une plage transformée en dance floor.

Après un retour riche en émotion sur une mer houleuse, nous montons naïvement à 7 dans une voiture, au nez et à la barbe d’un policier, qui a vu là une belle occasion d’arrondir sa fin de mois. Nous démarrons musique à fond,  le rythme dans la peau, prêts pour une virée nocturne animée. Et ce fût le cas !10 mètres plus loin, soit 2 secondes plus tard, la fête est finie. Nous sommes arrêtés et après d’âpres négociations et quelques billets, nous pouvons redémarrer, mais nous devons nous séparer dans 2 voitures, la mort dans l’âme…

Ngor Sur la pirogue  Gorée

August 12, 2009 at 7:54 pm Leave a comment

Older Posts


Flickr Photos

P1019613

P1019611

P1019609

P1019608

P1019598

P1019597

P1019595

P1019594

P1019592

P1019590

More Photos

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.